cecile-unternahrer

Cécile Unternährer

Percussionniste

Cécile est une percussionniste française et suisse.

Après plusieurs initiations musicales et artistiques (flûte à bec, violoncelle, chant, danse, dessin), elle découvre le monde des percussions à l’âge de 13 ans.

En 2010, après plusieurs années d’études en France, elle intègre la Haute École de Musique de Bâle où elle obtient deux Masters, un de performance et un autre de pédagogie.

Ses projets sont principalement centrés sur la musique contemporaine, l’improvisation et le mélange du mouvement et de la musique.

Actuellement, elle occupe entre autre le poste de professeure dans les classes de percussion du conservatoire Neuchâtelois (CH) et du Musikverein Binzen (DE).

Prochains concerts

Il n’y a pas d’évènement à venir.

Photos

Spécialisation

Ces dernières années la musique contemporaine constitue la majorité du répertoire de Cécile. Elle a participé à de nombreux workshops menés par de talentueux musiciens et compositeurs, tels que Vinko Globokar, Christoph Caskel, Salvatore Sciarrino, Johannes Fischer, Fritz Hauser, Jean-Pierre Drouet, etc.

Cécile a travaillé à plusieurs reprises avec des compositeurs tels que Dennis Bäsecke, Sangbong Nam, Tobias Krebs et a régulièrement expérimenté avec la classe de composition de la Hochschule für Musik de Bâle.

Elle a participé à beaucoup de projets d’ensemble de musique contemporaine, par exemple « INUKSUIT » de J.L.Adams regroupant 60 percussionnistes dans les jardins de Herrenhäuser à Hanovre (DE), « Cantata para America Magica » de A. Ginastera joué à Genève, « Tonscherben » de H.Holliger dirigé par lui-même au KKL Lucerne ou encore divers programmes avec l’Ensemble Diagonal.

Durant ses années d’études, Cécile a régulièrement pris des cours dans la classe d’Alfred Zimmerlin ou encore suivi différents workshops menés par Fred Frith, Le Quan Ninh, Pierre Favre, Gerry Hemingway…

En 2015, Cécile et deux amies (Anna Tuena, percussion; Lorena Dorizzi, Violoncelle) forment un nouveau groupe d’improvisation libre : le Trio ZIP. Ce trio de femmes suisses, en résidence pendant trois semaines à Poschiavo, sont parties à la recherche des sons de la montagne. Le résultat de cette quête fut un concert d’improvisation qui transmet des histoires, des atmosphères et des rencontres de Poschiavo. Ce projet leur a donné la possibilité de faire une tournée à travers la Suisse.

Depuis l’enfance, Cécile est immergée dans le monde de la musique et de la danse. Adolescente, elle hésitait constamment entre une carrière de musicienne ou de danseuse. La musique pris le pas peu avant ses 18 ans.

Cependant, le monde de la danse et du mouvement restait essentiel pour elle. C’est pourquoi Cécile a expérimenté les différentes possibilités de lier la musique avec le mouvement.

Elle participa à des workshops avec Harald Kimmig et Lilo Stahl et prit des cours avec Gaby Mahler, tous musiciens-danseurs. Par la suite, elle accompagne danseurs/musiciens dans différents projets en Allemagne. La rencontre du mouvement et de la danse fut le sujet de son récital de Bachelor.

L’intérêt pour le mélange de ces deux arts l’amena récemment jusqu’en Corée du Sud.

En 2017, Cécile s’envole vers la Corée du Sud pour y apprendre la musique traditionnelle. Pendant 2 mois, elle participe à plusieurs stages à travers tout le pays du matin calme.

Cette expérience lui permit d’apprendre plusieurs styles avec notamment:

  • le Samulnori (Ensemble de quatre percussionnistes), auprès du maître Lee Kwang Soo et ses disciples.
  • le Sonban Soljanggu (Solo de tambour dansé) auprès des membres du groupe U-So.
  • le Pungmul (Grand groupe de percussionnistes) auprès des membres du groupe officiel de Pilbong-Nongak, référencé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En août 2017, elle participe au workshop organisé par Kim Duk-Soo Samulnori Hanullim Performing Arts Troupe à Berlin.

Durant ses études en pédagogie, Cécile reçoit l’enseignement de Thomas Waldner (Directeur de l’école de musique de Arlesheim) et suit des stages auprès de Michael Deusch (Ecole de musique de Arlesheim) et Marco Santschi (Conservatoire de musique de Berne).

En 2015, Cécile reçoit le prix du meilleur travail de master dans la catégorie « pédagogie ». Ce travail porte sur l’initiation de l’improvisation libre en groupe via une innovation: l’OXBOX, une table de baby-foot ayant des instruments de percussions intégrés dans le plateau et qui sont manipulables par les barres déjà existantes.

Actuellement elle enseigne dans le Musikverein Binzen (DE) et dans le conservatoire Neuchâtelois, sur le site du Locle (CH).

Formation

[tm-timeline layout="2" visible-items="10" date-format="7" tag="time-fr" anchors="false" order="DESC"]
[tm-timeline layout="1" visible-items="10" date-format="7" tag="time-fr" anchors="false" order="DESC"]

Contact